Aide aux entreprises en Normandie
vous consultez actuellement la version française ! english version you're already on chinese version

Economie et secteurs d'activités

Caux Seine développement couvre un territoire de 900 km² regroupant  près de 100 000 habitants et qui compte 5000 entreprises et établissements (commerces non inclus)
pour 30 000 emplois
.

Tradition et savoir faire industriel : L'emploi industriel et la construction représentent plus de 50% de l'emploi total sur le territoire.

Logistique

Faciliter les échanges et fluidifier la distribution sur l’axe Seine, depuis l’arrière pays du Port du Havre, devient possible grâce aux disponibilités foncières d’envergure et aux immeubles présents sur nos sites d’activités.

Doté de la multimodalité terre/fleuve et d’infrastructures adaptées à la sureté de fonctionnement, ce sont plus de 150 000m² d’entrepôts qui existent et 300 000m² en prévision pour l’exploitation. Sur notre aire d’influence on trouve des acteurs clés comme Logistique Seine-Normandie, le représentant de la filière logistique normande, l’ISEL une école d’ingénieur en logistique, Nov@log le pôle de compétitivité dédié à la logistique et le CRITT transport et logistique (Centre Régional pour l’Innovation et le Transfert des Technologies) qui offre des conseils et des solutions modernes pour « performer ».

Chimie - Pétrochimie

Chiffres clés Normandie :
1er rang français pour la pétrochimie, 35 % de la capacité française de raffinage,
•80% de la production française d’additifs et de lubrifiants,
•50% de la production française de matières plastiques et d’élastomères.
La Vallée de la Seine, en particulier Le Havre-Port Jérôme-Rouen est un site majeur en Europe pour la pétrochimie et la chimie. Les grands acteurs internationaux y sont très présents : de la pétrochimie, à la chimie de base en passant par la chimie fine. Ce secteur emploie directement ou indirectement sur ce territoire plus de 4 000 personnes et occupe près de 1 500 hectares.

Energie - Matériaux

Territoire industrieux qui vit de la richesse de l’industrie textile pendant la 1ère moitié du 20e siècle puis du raffinage et de la pétrochimie dans la 2e moitié tout en étant resté un territoire d’agriculture. Territoire qui tous les 50 ans doit rebondir grâce à ses qualités mais aussi avec ses défauts. 
Une expérience de plus d’un siècle dans l’énergie et les matériaux lui permettant d’envisager une diversification vers :
les énergies renouvelables comme les bio carburants aujourd’hui produits à partir du blé mais qui pourraient l’être à partir d’une culture dédiée non alimentaire sans oublier l’exploitation des ressources naturelles éolien et solaire,
les matériaux bio sourcés composite polymères naturels chargés de fibres végétales qui de caractéristiques techniques égales ou supérieures au composites d’origine fossile mais biodégradables et plus légers constitueront les nouveaux matériaux attendus en particulier par les industries automobile et aéronautique.
Un rapprochement entre l’agriculture et l’industrie favorisera l’émergence de ces nouvelles activités retenant un niveau de richesse au bénéfice des résidants du territoire et des territoires environnant.
Une condition d’implantation et du développement des ces nouvelles activités est de fixer une partie de la recherche afin que converge vers le territoire les acteurs indispensables à l’émergence et à la pérennité de ces activités. La collectivité doit favoriser ce mouvement en créant les conditions d’accueil, du développement et d’épanouissement de ces acteurs créateurs de richesse et de notoriété pour le territoire.

Aéronautique

La filière aéronautique fait décoller notre avenir.
Basé sur le site touristique de Caudebec en Caux, les acteurs de la filière aéronautique propulsent le territoire sur la scène nationale et internationale, à travers leurs participations dans les grands programmes civils et militaires (atterrisseurs, groupes auxiliaires de puissance, maintenance des moteurs auxiliaires, etc.)
Dotée d’une compétence reconnue issu de 90 ans d’histoire et d’une solide réputation dans le monde, cette filière est tournée majoritairement vers l’export.
Normandie AeroEspace appuie le réseau aéronautique et spatial Haut-Normand et se structure autour de 15 établissements selon une charte de progrès. Il s’agit pour cette association d’être en relation avec les organismes de formation pour répondre aux besoins et faire la promotion de la filière auprès des jeunes talents.